Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/07/2018

Acheter de l'art en ligne : le nouveau concept

D'après les derniers rapports de l'année écoulée, le marché de l'art a connu une recrudescence d'environ 24%, et ce chiffre ne cessera d'évoluer dans les années à venir. Quelles sont les raisons qui justifient ce boom dans ce secteur ? Et quels sont les obstacles éventuels qui se dressent devant les jeunes acheteurs d'œuvre d'art en ligne ? Cet article se propose de vous faire découvrir le marché d'œuvre d'art en ligne sous un nouvel angle.

L'achat de l'art en ligne : l'explosion des chiffres

D'après les résultats de l'enquête menée par l'assureur Hiscox, le marché de l'art on line a connu une augmentation de 15% au cours de l'année 2016 pour monter à 3,75 milliards de dollars. Les autres moyens de vente par contre ont vu leur chiffre baissé. Si les nouveaux clients ne se laissent pas convaincre aussi facilement, les aficionados des objets d'art, après leur premier achat via les sites en ligne d'achat d'art tel que Singulart, reviennent très fréquemment consommer encore plus. Ainsi, selon le rapport d'Hiscox, la proportion des acheteurs qui sont repartis avec au moins deux œuvres d'art on line au cours de l'année écoulée a crû de 2%, passant ainsi de 63% à 65%. Si l'on doit se fier à l'assureur, d'ici 2022, le marché de l'art en ligne continuera son ascension pour atteindre au moins les 9 milliards de dollars. 


La numérisation de la vente des œuvres : la principale raison du boom constaté à partir de 2016 sur le marché de l'art

Selon le rapport Hiscox, c'est l'amélioration et l'adoption d'une nouvelle stratégie qui ont permis aux maisons de vente traditionnelles d'art d'accroître leur chiffre d'affaires et leurs ventes. « La majeure partie des œuvres d'art en ligne se vendent à plus de 5000 euros ». C'est d'ailleurs ce qui a poussé les acteurs traditionnels à redynamiser leur stratégie pour inclure les plateformes digitales au sein de leur affaire, ce qui a fait qu'eux aussi ont commencé a proposé des ventes en ligne. À partir de maintenant, les acheteurs n'ont plus besoin de parcourir une distance parfois phénoménale avant de trouver une œuvre magnifique. En effet, au moyen de leur ordinateur et internet, ils ont la possibilité de plonger dans des galeries virtuelles de qualité et de plus en plus proches de la réalité pour faire calmement leur choix sans être poussés dans le dos par un vendeur. En outre, il est à noter que pour ce secteur, les réseaux sociaux (notamment Facebook et Instagram) constituent de superbes canaux de choix et deviendront dans les années à venir le premier canal de ses offres promotionnelles. 


L'absence de vérification : la crainte majeure des nouveaux acheteurs

Ce n'est plus chose à rappeler : nous savons tous que la notoriété et l'image de marque sont deux critères stratégiques sur lesquels nous nous appuyons avant de passer à l'acte d'achat sur les sites de vente. Il faut le reconnaître : aujourd'hui, à cause du boom qu'a connu le secteur, le marché de l'art est graduellement envahi par de faux acteurs qui se font passer pour des professionnels. Ainsi, le principal blocage des amateurs du secteur ou des nouveaux acheteurs reste l'absence de vérification ou de garantie puisqu'ils ont souvent peur d'acheter une œuvre en ligne qui serait loin de ce qu'ils imaginaient.

14:53 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.