Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/06/2017

Tout savoir sur le statut d'auto entrepreneur

Pour avoir une entreprise individuelle dans le cadre d'une petite activité commerciale, artisanale ou industrielle, le statut d'auto-entrepreneur est certainement le régime que vous devez adopter. Ce statut vous permet de créer une entreprise individuelle dont les charges sociales et fiscales sont simplifiées.


Que vous soyez un salarié, un étudiant ou un demandeur d'emploi, vous pouvez choisir le régime auto-entrepreneur pour vos activités que vous voulez professionnaliser. C'est un régime accessible à tous qui vous permet d'avoir une gestion simplifiée et de faire face aux contraintes du marché. Mais, comme toute déclaration d'activité, vous devez suivre des procédures administratives pour bénéficier des avantages de ce régime.

L'essentiel du régime auto-entrepreneur

Les procédures administratives obligatoires pour avoir le statut d'autoentrepreneur se résument à une déclaration d'activité auprès du centre de formalités des entreprises compétent de votre domicile. L'auto-entrepreneuriat est une sorte d'entreprise individuelle qui n'a pas de forme juridique. Son objectif est de simplifier et de formaliser la déclaration d'activité.

Toutefois, l'auto-entrepreneur peut faire la domiciliation de son activité à son domicile. Cette domiciliation implique toutefois l'obligation d'avoir une assurance professionnelle. Le plafond auto entrepreneur s'élève à 32 900 euros pour les activités libérales et à 82 200 euros pour les activités commerciales.

Outre ces exigences, vous devez savoir que votre statut d'auto-entrepreneur peut évoluer vers d'autres formes juridiques d'entreprises si vos activités prospèrent. Il peut aussi arriver que vous soyez obligé de fermer votre autoentreprise. Cette fermeture se fait avec une déclaration de fermeture que vous transmettez au centre de formalités des entreprises compétent. De toutes les particularités de ce régime, la plus intéressante concerne les charges sociales et fiscales.

Un régime social et un régime fiscal simplifiés

L'auto-entrepreneur bénéficie de nombreux allègements et exonérations sociaux et fiscaux. Dans le régime microsocial, l'auto-entrepreneur verse ses cotisations soit mensuellement soit trimestriellement. Les charges sociales sont calculées en fonction du chiffre d'affaires de l'autoentrepreneur. C'est pour cette raison que les autoentrepreneurs doivent déclarer leur chiffre d'affaires à l'administration compétente.

Pour les charges fiscales, il y a deux options : il peut opter pour le prélèvement libératoire auto entrepreneur de l'impôt sur le revenu comme il peut préférer le régime de la micro-entreprise. Dans ce régime, l'autoentrepreneur qui exerce une activité commerciale verse l'impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux. Par contre, pour une activité libérale, il verse l'impôt sur les bénéfices non commerciaux.

Pour avoir une activité secondaire professionnelle rentable à votre propre compte, le statut d'autoentrepreneur est le régime d'entreprise individuelle adéquat.

Evo'portail est un site qui met à votre disposition des conseillers spécialistes de l'auto-entrepreneuriat. Ces derniers vous accompagnent pour réussir la création de votre autoentreprise et vous invite à les contacter si vous avez d'éventuelles questions.

12:40 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.