Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/05/2016

E-Commerce et BtoB

Le e-commerce BtoB inter-entreprises dispose d'un potentiel certain en termes de développement. Du mobilier de bureau aux fournitures industrielles en passant par l'informatique, de nombreux secteurs attendent avec impatience l'évolution du marché, cette dernière s'avérant moins avancée en France que dans certains autres pays Européens. La marge de progression du e-commerce inter-entreprises français n'en est par conséquent que plus pertinente !


Bureautique, vestiaires, informatique... : des secteurs d'activités variés

Les pure players généralistes tels que Amazon ou encore PixMania Pro ne sont bien entendu pas restés sourds au fort potentiel de développement du e-commerce BtoB. Le domaine de l'occasion, jusqu'ici plutôt réservé aux particuliers, pourrait également tirer son épingle du jeu dans les prochaines années à venir. Les produits liés à la bureautique ou encore à l'informatique sont bien entendu très prisés.

Nous pouvons aussi noter la présence de certains domaines bien plus spécifiques. A titre d'exemple, la société DBA Armoires, acteur historique dans le milieu du commerce inter-entreprises, propose une sélection complète de vestiaires métalliques à découvrir sur son site adaptés aux besoins des entreprises industrielles (usines...), mais aussi à ceux des collectivités ou autres établissements (casernes de pompier, piscines...).

E-commerce BtoB : la France en retard ?

Nous pouvons toutefois remarquer que la France dispose d'un certain retard dans le e-commerce BtoB, en comparaison avec ses voisins Européens. A titre d'exemples, ce dernier représenterait en Angleterre 228 milliards d'euros pour l'année 2013 contre 55 milliards d'euros en France la même année (source : Insee), soit plus de 10% par rapport à 2012. Si les chiffres ont sans nul doute évolué à présent, le retard demeure particulièrement conséquent.

Cependant, nous avons pu constater une véritable prise de conscience concernant l'enjeu du e-commerce BtoB : ainsi, plus de la moitié (54%) des distributeurs disposant d'un réseau de magasins considéreraient le développement de la vente en ligne comme un élément prioritaire.
Dans tous les cas, il ne va pas sans dire que les différents acteurs du commerce inter-entreprises auront tout intérêt à se positionner aussi vite que possible sur le marché de la vente en ligne. En-dehors du fait qu'Internet demeure un canal de plus en plus privilégié, une présence en ligne peut également constituer un apport non négligeable en termes de notoriété et crédibilité. Attention donc à ne pas rater le train en marche !

 

Les commentaires sont fermés.